"Un e-sport sauce BGF je vous prie"

16
Mai

L’e-sport à la française !

BGF e-Sport

Vous le savez, le Bordeaux Geek Festival est sur tous les fronts, et même en matière d’e-sport. C’est pourquoi nous vous avons organisé quelques grosses compétitions sur League of Legends, Counter Strike : Global Offensive ainsi qu’Hearthstone, des jeux dont la qualité n’est plus à prouver ! Sachant que les périodes de qualifications se sont déroulées les journées de samedi et dimanche, les finalistes s’affronteront aujourd’hui même sur la grande scène ! Je vous rappelle que les grands vainqueurs empocheront une coquette somme de 3 000€, donc il vous faudra mettre le feu (au sens non littéral je vous prie) pour soutenir vos / votre favori(s) !

E-sport-jeux

Et vu que nous parlons e-sport, je suppose que vous n’êtes pas sans savoir que le Sénat a officiellement crée un statut pour les joueurs professionnels (sous la forme d’un CDD), n’est-ce pas ? Outre son aspect pratique pour les joueurs vivant de notre passion, la portée symbolique de cette décision ne doit pas être prise à la légère. Preuve d’une grande avancée dans la reconnaissance de notre milieu, nous ne pouvons désormais qu’être confiants quant aux futures beaux jours que s’apprête à vivre l’univers de la compétition vidéoludique.

Pour autant, la lutte que nous menons quotidiennement ne doit se cantonner à ce stade et il nous faut continuer à avancer dans cette même direction afin d’entrevoir peut-être un jour, un joueur pro fouler les marches des Jeux Olympiques.

Gameurs

Et non, ce rêve n’est finalement pas si fou que ça puisque le statut du gamer professionnel sera bel et bien comparable à celui du sportif de haut niveau et non à celui des joueurs de jeux d’argent tel que le Poker. Une nuance qui a toute son importance, offrant une véritable légitimité à la possible place de l’e-sport aux JO.

Désormais, la volonté première des grandes assemblées françaises d’e-sport est de voir naître une fédération française capable d’encadrer officiellement les multiples compétitions se déroulant au sein de la nation. Car rappelons-le, les rassemblements de gamers comportant une récompense à la clé (comprenez par là, une somme d’argent) étaient encore illicites, même si tolérés finalement, il y a moins de six mois. De plus, le monde du jeu vidéo est particulièrement soumis à quantités de changements et ce, dans des laps de temps relativement courts, ce qui n’arrange en rien l’avancée de la régulation de notre loisir… Sans compter sur les détracteurs s’opposant encore à cette forme de divertissement, et dieu sait qu’ils sont nombreux !

Gameuse

Donc même si la machine administrative est en marche, ce n’est pas pour autant qu’il faut relâcher la pression et c’est à nous, joueuses et joueurs, qu’incombe la responsabilité de porter ce projet encore plus haut !

*Fin du discours.*


Membre-BGF

Voilà, je signe ici mon dernier article pour ce BGF 2016 ! Je remercie donc chaleureusement l’organisation de l’évènement de m’avoir permis de les représenter en tant que rédacteur jeux vidéo ainsi que de la confiance qui m’a été accordée ! Mais je ne vous oublie pas non plus et vous suis pleinement redevable d’avoir supporté toutes les bêtises que j’ai pu dire durant ces trois jours intenses mais non moins formidables !

Toutefois, nous ne sommes qu’au début de l’ère BGFéerique et de nombreuses éditions suivront celle-ci sur lesquelles j’espère vous revoir, plus nombreux que jamais !

Mais sachez tout de même une chose : même si je dois me battre, suer sang et eau, et même franchir les portes infernales et démoniaques de l’Enfer (#DoomStation), je reviendrai… *Ta Dam – Ta – Ta Dam*

Terminator

Jérémy Bessonies

Répondre

Répondez au CAPTCHA pour envoyer votre message : *

.gdlr-blog-full .post { width: auto; max-width : 750px; }