Avant-goût d'un futur immersif (et ludique !)

15
Mai

Réalité augmentée, un jeu d’enfant !

Revoilà votre rédactrice high-tech (Dénommée Eva, pour ceux qui l’auraient oublié… Allez, ça ne fait que deux jours que je vous tiens compagnie donc vous êtes pardonnés !) le temps d’un détour du côté d’Inria. Sous ce nom se cache un institut de recherche public dédié aux sciences du numérique, et par la même occasion, un stand qui regorge de petits objets électroniques et virtuels intrigants. À l’heure où la réalité virtuelle et la réalité augmentée font des progrès fulgurants, ces exposants vous permettent d’avoir un aperçu des dernières idées innovantes en la matière.

inria bonhomme lumineux

Quelques prototypes plutôt aboutis égayent ainsi le stand, entre les mains des experts mais aussi celles d’un public beaucoup plus jeune. Preuve que les nouvelles technologies peuvent être très accessibles ! Ce qui s’explique notamment par le côté très attractif de ces petites activités mises en place pour l’occasion, aux animations particulièrement attrayantes et colorées. La plus intéressante d’entre elles est facilement repérable par son attirail fait de legos et de projections lumineuses. Je vous l’accorde, le cœur du stand ne paye pas de mine au début… Il suffit néanmoins de regarder le mécanisme d’un peu plus près pour s’apercevoir de son ingéniosité et comprendre qu’il s’agit bien plus que de jolies lumières aux couleurs vives.

L’objectif est simple : créer des interfaces à l’allure engageante pour stimuler la création, l’apprentissage ou le divertissement. Au Bordeaux Geek Festival, les chercheurs ont choisi de présenter une démo d’un potentiel jeu vidéo en réalité augmentée. L’appareil est doté d’un rétroprojecteur qui délimite une zone d’aspect carré sur la table. Des legos, situés de parts et d’autres de la surface éclairée, peuvent venir s’y déposer. Chacun d’entre eux correspond à un objet dans la réalité augmentée : une parcelle d’herbe verte, une fontaine, un dinosaure… Tout ce petit monde se matérialise au fur et à mesure que l’on dispose les legos dans le carré en réalité augmentée.

Le jeu n’est pas très poussé et on a vite fait le tour de ces petites fonctionnalités, mais on peut imaginer sans mal les possibilités offertes par ce genre de technologie. Par exemple, un jeu interactif pourrait habilement conjuguer l’apprentissage de compétences à un côté plus ludique, à la manière des serious games qui gagnent en popularité. Ce n’est là qu’un bref aperçu des usages émergents avec l’évolution actuelle des sciences du numérique.

Aussi, au-delà de cette deuxième édition du Bordeaux Geek Festival, n’hésitez pas à vous tourner vers les Fab Lab comme au 127° chez Cap Sciences, ou à partir à la rencontre d’organismes à l’image d’Inria. Le meilleur moyen de vous familiariser avec ces nouvelles technologies, c’est de les expérimenter par vous-mêmes. Et soyons honnêtes, c’est vachement sympa d’essayer tous ces nouveaux gadgets… Puis, accessoirement, de pouvoir se la raconter parce qu’on a mis la main sur l’une des innovations dernier cri (Oh non, je ne fais jamais ça moi… Ou rien qu’un petit peu…) !

Eva Morin-Marechal

Partagez avec vos amis !

Répondre

Répondez au CAPTCHA pour envoyer votre message : *

.gdlr-blog-full .post { width: auto; max-width : 750px; }