Single Blog Title

This is a single blog caption
26
Avr

Le conte de Mira – Chapitre 1

Découvrez le conte viking de la Brasserie Mira, sponsor de Midgard, l’espace viking

 

CHAPITRE 1

Les navires au loin fendaient les flots du bassin tandis que ceux amarrés dans le port s’entrechoquaient. Leurs proues aux dragons grimaçants surplombaient chaque passant et portaient sur eux leurs ombres aux formes inquiétantes. L’ambiance était animée en cette matinée ensoleillée, chacun s’attelait à sa tâche, réparait les navires, tressait les enfants, formait les boucliers ou sculptait dans le bois des motifs entrelacés. Les bruits, les conversations, l’acier qui refroidit et les odeurs de pain et de poisson séché se mêlaient.

Au milieu de cette foule, un jeune homme martelait le sol de ses pieds tandis qu’il avançait rapidement aux côtés de son père, fervent commerçant et navigateur. Ce dernier était arrivé ici quelques années auparavant, après avoir quitté ses terres scandinaves pour venir découvrir cette nouvelle région. Il lui avait conté les multiples périples qu’il avait vécu sur l’océan et lui avait transmis le goût de l’originalité et l’attrait pour l’exotisme. Rapidement ils s’éloignèrent l’un de l’autre, son père avait à faire.

Ses pas arpentaient désormais le sable, moins rapides. Aussi souvent qu’il le pouvait, il se promenait sur la plage, en quête d’objets, de découvertes, de coquillage original ou de pierre particulière.  Aujourd’hui était un de ces jours, où il s’aventurait toujours plus loin, fouillant le sable, les rochers et les herbes.

C’est ainsi que cette histoire commence : lorsqu’il trouva parmi les rochers, à une distance bien plus grande que ce qu’il n’avait jamais parcouru, une cavité sombre s’enfonçant dans les profondeurs de la terre.

Le vent s’engouffrait dans les entrailles rocailleuses et provoquait un son proche d’un grondement. Une chair de poule s’empara de sa peau, le rendant hésitant : cette grotte était inquiétante et un regard sur le côté lui indiqua qu’il n’avait plus aucune vision sur son village.

Qu’importait. C’était un guerrier, un combattant, son peuple était fier et résistant, et ce n’était pas eux qui avaient peur. Alors serrant les poings et surmontant son inquiétude, poussé par cette pointe de curiosité qui fleurissait dans son ventre, il s’engouffra. La pénombre régnait et rapidement le son des vagues s’étouffait pour ne laisser que le silence de ses pas.

Le vent provoquait des sons aigus qui le faisaient frémir, sa respiration semblait emplir tout l’espace et sa démarche hésitante se heurtait régulièrement à des amas rocheux. Néanmoins, rien de tout cela ne l’empêcha de continuer, attiré par l’atmosphère de plus en plus sombre, la lumière provenant de l’entrée ne devenant plus qu’un filet.

Au bout d’un moment, il finit par ne plus voir ses propres mains. Il stoppa alors son exploration, pour observer la complète obscurité dans laquelle il se trouvait.

Soudainement, une lumière s’éleva dans la cavité, projetant sur les parois rocheuses un reflet turquoise, l’éblouissant quelques secondes. D’où provenait-elle ? La question s’évapora bien vite lorsque ses yeux, une fois habitués, discernèrent une énorme créature à deux têtes.

 

La brasserie Mira, antre de la chimère à deux têtes et laboratoire de toutes les curiosités du bassin d’Arcachon, vous accueille tous les jours dans son Pub de 10h à 23h. Bière naturelle à l’eau de source et décoction naturelle de l’atmosphère du pays et de l’imagination de ses créateurs, venez vous restaurer et découvrir de curieux plats signatures cuisinés à la bière Mira par Valentin Deveaux.

Venez visiter l’espace de production et découvrir les secrets de fabrication de la bière Mira.

 

 

 

Prenez un pass pour nous rejoindre sur Midgard

Répondre

Répondez au CAPTCHA pour envoyer votre message : *

.gdlr-blog-full .post { width: auto; max-width : 750px; }