Le conte de Mira - Chapitre 3

11
Mai

Le conte de Mira – Chapitre 3

Découvrez le conte viking de la Brasserie Mira, sponsor de Midgard, l’espace viking

CHAPITRE 3

Les semaines s’étaient écoulées et le jeune homme passait la plupart de son temps dans la grotte à discuter avec Mirabilis. La chimère était un puits de savoirs, curieuse elle s’était, au cours de sa longue existence, intéressée à tout ce qu’elle croisait, chaque culture, chaque objet étrange, et elle les collectionnait auprès d’elle.  Elle s’était émerveillée de tout ce qu’elle rencontrait, écoutait les histoires, observait les monuments et avait vu des mondes se construire et se détruire. Et puis sa curiosité l’avait poussée jusqu’à cette source qu’elle protégeait désormais.

Et le garçon écoutait. Installé sur un des rochers de la caverne, il se mettait à rêver de ces autres mondes, de ces autres peuples et imaginait les paysages que lui décrivait la créature. Mais parfois la chimère le questionnait, qui était-il, de quelle terre venait-il ? Et lui, lui racontait. Il lui expliquait les coutumes de son peuple, ses croyances et ses mythes.

Recluse depuis bien trop longtemps dans cette source, Mirabilis n’avait plus eu vent des mouvements du monde extérieur, aussi sa curiosité ne s’en trouvait que plus piquée, s’interrogeant sans cesse sur les drôles de symboles que lui décrivait le jeune homme. Alors un jour comme un autre où il était assis en face d’elle, la regardant de sa petite taille, elle eut une requête pour lui.

« Cela fait bien longtemps que ma collection ne s’est pas enrichie… ramène-moi des artefacts… quelques objets de ta culture, j’aimerai les voir »

Curieuse demande se dit le jeune homme avant de sourire et d’hocher la tête. Des objets de sa culture… il lui en avait tellement parlé qu’il savait déjà quoi lui amener.

Le jour suivant il revint donc avec son bouclier et sa hache, une corne à boire et d’un morceau de bois décoré.

Il expliqua alors les techniques de combat de son peuple, leur fierté et leurs conquêtes, l’utilité de la hache plutôt qu’une autre arme et comment fabriquer son bouclier sous les quatre yeux tantôt inquiets, tantôt intrigués.

Puis il sortit une corne à boire et décrit cette fois-ci les breuvages de son peuple et avec celle-ci les coutumes et les soirées qu’ils passaient à chanter et jouer de la musique.

Enfin, il montra à la chimère une planche en bois gravée, racontant alors les décorations flamboyantes de leurs maisons et de leurs bateaux, les entrelacs de leurs symboles. Celui qu’il tenait dans les mains, tendu à l’une des têtes de la chimère, était un entrelac représentant un serpent se mordant la queue.

Intéressée, la chimère tournait sans arrêt ses têtes pour admirer chaque objet, les prenants un à un entre ses pattes pour venir les observer avec attention. Elle se déplaça pour venir les positionner sur un tas d’artefact positionné à côté d’elle. Mirabilis ne les gardait jamais très loin, appréciant toujours regarder ces objets et, pour certains, s’interroger sur leur fonction.

Une fois l’exposé du jeune homme terminé, elle sembla pensive un instant avant de reporter ses regards vers lui.

« Merci … Maintenant j’ai une autre requête »

 

La brasserie Mira, antre de la chimère à deux têtes et laboratoire de toutes les curiosités du bassin d’Arcachon, vous accueille tous les jours dans son Pub de 10h à 23h. Bière naturelle à l’eau de source et décoction naturelle de l’atmosphère du pays et de l’imagination de ses créateurs, venez vous restaurer et découvrir de curieux plats signatures cuisinés à la bière Mira par Valentin Deveaux.

Venez visiter l’espace de production et découvrir les secrets de fabrication de la bière Mira.

 

 

Prenez un pass pour nous rejoindre sur Midgard

Répondre

Répondez au CAPTCHA pour envoyer votre message : *

.gdlr-blog-full .post { width: auto; max-width : 750px; }